Nos instruments...

Publié le par Perrine, Annette, Juliette

Le nyckelharpa est un instrument à cordes frottées à la tessiture de l’alto. En plus des quatre cordes mélodiques, le nyckelharpa possède douze cordes sympathiques accordées en demi-tons.
Les cordes mélodiques sont frottées par l’archet, et les notes sonnent à l’aide d’un clavier.

A partir du 15 ème siècle, il apparaît sous une forme beaucoup plus simple que
celle d’aujourd’hui.
Nous consacrons un article consacré exclusivement à l'histoire de cet instrument plus bas.

 

                                            
Le nyckelharpa d'Annette

 Le violoncelle est un des instruments de basse de la famille du violon (qui comporte aussi
le dessus, l’alto et le ténor). Mais dès le 17e siècle, on retrouve régulièrement le violoncelle
en tant qu’instrument soliste, la basse continue lui préférant le plus souvent le violone (contrebasse ancienne).

Il ne possède pas de pique destinée à le maintenir au sol. L'explication est simple: le répertoire de l'époque ne nécessitait pas l'utilisation de notes extrêmement aiguës qui aurait obligé le musicien à utiliser la force du sol. Le musicien doit tenir son
instrument entre les jambes, posé sur les mollets. Le violoncelle baroque utilise des cordes
en boyau (de mouton ou de bœuf) qui sont moins puissantes mais plus résonnantes. A l'époque les musiciens jouaient souvent en petit comité restreint. L'instrument est globalement moins tendu, ainsi l'interprète bénéficie de plus de liberté dans l'articulation et la diversité des
couleurs sonores. La nature même de la corde en boyau se prête à la recherche sur le son.

L'archet baroque n'a pas tout à fait la même forme que le moderne.Outre la forme, le poids est réparti différemment, ce qui permet un jeu plus articulé et propre à la musique du 17ème et 18ème siècles. 

Le violon est l’instrument le plus petit de la famille des cordes frottées, cela lui offre la
tessiture la plus aiguë. On trouve les premières traces de cet instrument en Italie, vers
1520 et c’est là où il connaîtra un essor spectaculaire. Il semble que le violon ait emprunté
des caractéristiques à trois instruments différents : le rebec , la vièle, et la lira da braccio.
Cet instrument est joué par un très grand nombre de compositeurs (Monteverdi, Von Biber, Geminiani,Vitali, Corelli, Vivaldi…) qui développent un répertoire d’une grande richesse pour
le violon.

Le violon baroque est également moins tendu que le violon moderne.

La touche est plus courte car la virtuosité pour les extrêmes aigus n’est pas utilisé. Le
chevalet est plus épais car il doit être adapté pour porter les cordes en boyau de mouton.
Les cordes en boyau produisent moins de tension sur la table, le son est plus doux et harmonieux. L’archet est lui aussi plus léger, et comme celui du violoncelle, le poids est
réparti différemment sur toute sa longueur.

Publié dans Les musiciennes

Commenter cet article